La Traviata

de Giuseppe Verdi

L’Orchestre I Virtuosi dell’Opéra di Roma présente le célèbre et bouleversant opéra de Giuseppe Verdi avec costumes et décors.

L’opéra raconte l’amour impossible et condamné à finir en tragédie entre Violetta, célèbre mondaine, et Alfredo, jeune homme de bonne famille, à Paris au milieu du XIXe siècle.

Acte I. Paris. Milieu du XIXe siècle. Il y a une grande fête chez Violetta Valéry, une célèbre mondaine, mais dont la santé est gravement compromise. Un noble, Gastone, présente à la maîtresse de maison son ami Alfredo, qui l’admire sincèrement. L’attention que Violetta montre pour cette nouvelle connaissance n’échappe pas à Duphol, son amant du moment. En dansant avec Violetta, Alfredo lui déclare son amour et la jeune femme lui offre un camélia : Alfredo ne la reverra que lorsqu’il sera fané. Violetta est amoureuse pour la première fois.
Acte II Alfredo et Violetta Valéry vivent heureux dans une villa à la campagne. Alfredo découvre par la femme de chambre Annina que Violetta vend ses bijoux parce qu’elle est restée sans argent, et il se précipite à Paris pour s’en procurer. Violetta, qui a refusé une invitation à une fête chez Flora, reçoit une visite inattendue du père d’Alfredo, Giorgio Germont qui l’accuse de réduire son fils à la misère. La jeune femme répond qu’elle n’a jamais demandé quoi que ce soit à Alfredo, mais Giorgio ne renonce pas à son projet de séparer Alfredo et Violetta. Celle-ci fait ce qu’elle croit être le bien de son amoureux et elle abandonne Alfredo, qui est en proie à la jalousie. Violetta réapparaît lors d’une fête, accompagnée à nouveau par Duphol, qui voudrait provoquer en duel le jeune Germont ; Violetta supplie Alfredo de partir ; il ne s’en ira, dit-il, que si elle le suit. La jeune femme lui dit alors qu’elle a juré à Duphol de ne plus le rencontrer, pour ne pas rapporter à Alfredo la conversation qu’elle a eue avec son père. Alfredo est indigné, il la traite de prostituée. Arrive Giorgio, qui lui reproche son comportement ; mais ne lui révèle pas la vérité.
Acte III La santé de la Violetta s’est gravement détériorée. La jeune femme ne peut plus se lever de son lit. On lui apporte une lettre de Germont : il a finalement décidé de tout expliquer à son fils. Alfredo s’émeut et arrive. Violetta est incroyablement heureuse, mais craint de ne pas survivre jusqu’à son arrivée. Mais, enfin, Alfredo est là, à son chevet ; et il y a aussi son père, qui se repent profondément. La phtisie emporte Violetta devant eux, dans un climat de vive douleur, adoucie néanmoins par la délicatesse et la pureté des sentiments.

DISTRIBUTION

Violetta Valery

Carmela Maffongelli

Sabrina Testa

Sopranos

Sopranos

Flora Bervoix-Annina

Irene Bottaro

Maria Ratkova

Mezzo-soprano

Mezzo-soprano

Alfredo Germont

Domenico Tegliafilo

Adriano Gentili

Ténor

Ténor

Giorgio Germont

Paolo Drigo

Giancarlo Pera

Baryton

Baryton

Gastone

Guido Bernoni

Ténor

Baron Duphol

Andrea Cionci

Baryton

Marquis d’Orbigny

Stefano Viti

Basse

Dr Grenvil

Silvio Riccardi

Basse

Servante de Violetta

Giuseppe Meli

Ténor

Domestique de Flora

Enzo Ferrari

Basse

Coursier

Lorenzo Scaccia

Basse

FR__palco-con-cena_S

Programmation

août 2018

septembre 2018

octobre 2018

novembre 2018

décembre 2018

janvier 2019

Lieu